Vitesse de charge d’une voiture électrique

 

Alors que 5 minutes suffisent pour faire le plein d’une voiture thermique, il faudra de quelques minutes à plusieurs heures pour recharger la batterie d’une voiture électrique. Explications…

Les facteurs qui influencent le temps de charge

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par parler des différents facteurs qui vont influencer, en bien ou en mal, la durée de charge d’une voiture électrique.

La capacité du pack batteries

Équivalent du réservoir d’une voiture thermique, la taille du pack batterie va dicter le temps nécessaire à la recharge. Plus sa capacité – exprimée en kWh – sera importante, plus il faudra du temps pour faire le plein.

L’état de charge de la batterie

Il va de soit qu’il sera plus rapide de charger une batterie à moitié pleine qu’une batterie totalement vide (mais on le redit quand même).

La puissance délivrée du côté de la borne…

3, 7, 22, 50 ou 120-150 kW, la puissance délivrée par la borne de recharge – qui correspond au débit de nos précieux électrons – va forcément influencer le temps de charge. Plus la borne est puissante, plus le temps de charge sera rapide.

… et celle tolérée du côté de la voiture

Des bornes puissantes c’est bien mais encore faut-il savoir si votre voiture électrique est capable d’encaisser les fortes puissances. Car toutes les voitures électriques ne sont pas configurées de la même façon. Pour faire simple, il y a deux choses à prendre en compte :

  • La puissance tolérée en courant alternatif (AC) qui varie entre 3 et 22 kW selon les modèles (la Zoé avec moteur Continental tolère jusqu’à 43 kW mais reste l’exception qui confirme la règle).
  • La puissance tolérée en charge rapide (DC) qui dépend de la présence du fameux connecteur de charge rapide (CHAdeMO ou Combo pour l’Europe) mais aussi de la configuration de la voiture qui peut également « brider » la puissance tolérée sans aller en dessous de 50 kW.Le KIA Soul EV se recharge sur une prise de type 1 ou CHADEMO

Le câble de charge utilisé

On oublie trop souvent de dire que le câble peut avoir un effet « entonoir » s’il est sous dimensionné par rapport à l’infrastructure de charge utilisée. On s’explique : si vous branchez votre voiture électrique sur une borne en 7 kW mais que votre section de câble – qu’on pourrait assimiler à un tuyau d’alimentation – ne tolère que 3 kW, la charge de votre voiture électrique sera « bridée ».

De fait, attention à bien vous assurer que le câble corresponde à vos besoins. N’hésitez pas à aller faire un tour sur la boutique AP pour plus d’information.

Les conditions climatiques

Le cas est assez rare mais peut arriver. Notamment en cas de fortes chaleurs et essentiellement sur les bornes de charge rapide. N’oublions pas que la batterie est un élément chimique qui fonctionne avec des plages de températures constamment contrôlées par le BMS, le Battery Managment System. En cas de trop forte chaleur et si le système de ventilation ne parvient à baisser la température du pack, celui-ci peut choisir d’interrompre la charge par mesure de sécurité.

A l’inverse, une température trop basse peut également impacter la vitesse de recharge. Si les cas de recharges impossibles en raison du froid sont rares, la recharge peut être significativement plus lente que prévue.

Le temps de charge sur une prise domestique

Clairement le plus lent ! En France, on impose un « bridage » de la prise à 10 ampères pour éviter de malmener des installations électriques domestiques qui, en cas de vétusté, peuvent souffrir d’une recharge prolongée.

Dans cette configuration, vous ne pourrez récupérer que 2.1 kWh/heure de charge en moyenne. Sur une Renault Zoé ZE 40, cela correspond à un temps de charge de 24 heures… Avec l’augmentation de la taille des batteries, cela devient vite assez long surtout si la batterie est quasiment vide… d’où l’intérêt de recourir à une wall-box pour recharger plus vite à la maison !

Autre solution, intermédiaire et économique : opter pour la prise Green’Up qui permet via une prise domestique spécialement installée de « débrider » la puissance à 3.2 kW et de diviser par deux la vitesse de charge. Attention toutefois : votre câble de recharge occasionnel doit-être compatible avec le système Green’Up pour pouvoir charger à cette puissance.

Capacité batterie Prise standard 10A Prise Green’Up
10 kWh 4h45 3h00
20 kWh 9h30 6h15
30 kWh 14h15 9h20
40 kWH 19h00 12h30
50 kWh 23h45 15h30
60 kWh 28h30 19h00
70 kWh 33h20 22h00
80 kWh 38h00 25h00
90 kWh 43h00 28h00
100 kWh 47h30 31h00

Le temps de charge sur une wall-box

Il dépendra de la puissance de la wall-box et, encore une fois, de celle tolérée par votre voiture électrique en courant alternatif (AC).

3.7, 7 ou 22 kW sont les trois principales configurations proposées par les fabricants. Généralement, on ne va pas au-delà car l’installation commence à devenir très chère, notamment pour un particulier qui, en amont de l’installation de la borne, devra revoir son raccordement et son contrat avec son fournisseur d’énergie.

Capacité batterie Wall-box 3.7 kW Wall-box 7 kW Wall-box 22 kW
20 kWh 5h30 3h00 1h15
30 kWh 8h00 4h30 1h30
40 kWH 11h00 5h45 2h00
50 kWh 13h30 7h00 2h30
60 kWh 16h15 8h30 3h00
70 kWh 19h00 10h00 3h30
80 kWh 21h45 11h30 3h45
90 kWh 24h30 13h00 4h30
100 kWh 27h00 14h15 5h00

Le temps de charge sur une borne publique

Il est assez semblable à celle des wall-box puisque les configurations techniques sont souvent identiques avec des bornes délivrant entre 3 et 22 kW en AC.

Bornes de recharge & voitures ventouses

Le temps de charge sur une borne rapide

C’est aujourd’hui le plus rapide sachant que les bornes actuellement déployées proposent 50 kW de puissance.

Sur les bornes rapides il faut savoir que la charge débute fort au départ et ralenti sur les deniers kilowattheures. C’est un peu comme servir un verre de vin à ras-bord : on va vite au départ et on ralenti à la fin pour ne pas déborder. C’est pourquoi les constructeurs parlent souvent de charge « à 80 % » en 30 minutes car les 20 derniers pourcents mettent quasi autant de temps que les premiers.

Bornes de recharge : un nouveau décret pour favoriser l’interopérabilité

Le temps de charge sur un superchargeur

Hormis pour les voitures de Tesla, les superchargeurs délivrant des puissances de 120-150 kW ou plus sont aujourd’hui rares en Europe malgré de nombreux plans de déploiements annoncés. Encore une fois, il faut que la configuration électronique de votre voiture tolère ce type de puissance ce qui n’est pas le cas pour la plupart des voitures électriques aujourd’hui commercialisées.

En termes de temps, Tesla annonce pouvoir récupérer 200 à 270 km d’autonomie en 30 minutes sur ses installations.